ID  Passe 

ET
917 documents
174/917 results        
Notice
Identifiant de l'auteur316
NomCazaban, Antoine
Dates1791-1858
Date de naissanceVendredi 11 Mars 1791
Date de mortSamedi 10 Avril 1858
Type d'auteur|Correspondant|Souscripteur|Lecteur|
BiographieAntoine Jean Cazaban (Varsovie, 11 mars 1791 – Pau, 10 avril 1858*), fils de Guillaume Cazaban (Gardères, Hautes-Pyrénées, 1756 – Pau, 17 octobre 1808 ; il est à sa mort cafetier) et d’Agnès Dorothée Mitroska, engagé volontaire à dix-sept ans dans le premier régiment des lanciers polonais, devenu le 1er septembre 1808 le 7e de chasseurs légers, il participa aux campagnes d’Espagne, d’Allemagne et de France, occupant successivement les grades de brigadier-fourrier, de maréchal des logis chef, d’adjudant et fut nommé sous-officier à partir du 1er août 1812. Il fut transféré au 2e régiment de chevau-léger, devenu par la suite le 2e régiment des lanciers de la Reine ; le 5 mai 1814, il quitta le corps pour se rendre à Paris muni d’un congé illimité. Ayant reçu l’ordre de rejoindre son régiment le 22 avril 1815, il participa à la campagne de France avant d’être licencié après les Cent-Jours le 1er août 1815. En demi-solde, il fut incorporé le 25 mai 1819 comme maréchal des logis dans le régiment de chasseurs à cheval (Charente), devenu ensuite le 6e et 1er régiment de chasseurs. Adjudant sous-officier (22 janvier 1820), sous-lieutenant (23 janvier 1821), il fit la campagne d’Espagne dans le 4e corps de Catalogne (1823) et fit partie, à Saragosse, de l’armée d’occupation, ce qui lui valut d’être nommé chevalier de la Légion d’honneur (23 mai 1825) et chevalier de première classe de l’Ordre royal et militaire de Saint-Ferdinand. Une chute de cheval en 1830 entraîna chez lui « une claudication considérable de l’extrémité pelvienne ». Nommé lieutenant le 4 juillet 1830, capitaine le 3 décembre 1832, il épousa en 1834 à Maubeuge Isabelle Pétronille de Cornet, veuve de Mauraige (qui semble lui avoir donné un fils, puisque en 1924 un de Casceban, se disant son petit-fils, demande au ministère des Armées les états de service de son grand-père). Il est admis à faire valoir ses droits à la retraite le 28 novembre 1835, après vingt-trois ans trois mois et quatorze jours de service. Il se fixa à Pau où il mourra après avoir épousé en secondes noces Marie Zeleda Dumesnil. Source: Service historique des armées de terre, Vincennes, 3 YF 46 751.* Acte de décès d'Antoine Cazaban, capitaine de cavalerie en retraite, chevalier de la Légion d'honneur, âgé de soixante sept ans, né à Varsovie (Pologne), domicilié à Pau, époux en secondes noces de Dame Marie Zeleda Dunesnil, fils légitime de feus Guillaume Cazaban et de Anès Mitrowska, décédé 10 avril 1858, à deux heures du matin dans la maison Touzet, rue Bernadotte (Archives de l'état civil de Pau). Il est l'un des donateurs de la souscription en faveur de Léon Reynier (voir Le Mousquetaire, 18 mai-4 juin 1854).
RemarqueLecteur du Mousquetaire
Liste de(s) article(s)

Nombre d'article(s) : 2

  1. A Monsieur Alexandre Dumas
    [Monsieur, Le hasard m'a mis entre les mains...]
    dans Le Mousquetaire 1854-02-18 n°90
    Mots-clefs : correspondance; offrande; obole
    Lire l'article en ligne: p.3
  2. [Monsieur, j'ai l'honneur de vous adresser un mandat de 60 fr. ...]
    dans Le Mousquetaire 1854-05-24 n°183
    Mots-clefs : souscription; Reynier (Léon); correspondance; offrande; obole
    Lire l'article en ligne: p.2
174/917 results